Comme vous avez tous déjà entendu les préconisations des autorités sanitaires, je ne fais que la synthèse de quelques "conduites à tenir" en cas de pb ou de doute (afin de ne pas encombrer les personnels médicaux dans cette période difficile pour tous (où fleurissent pas mal de fausses infos, dont la source n'est pas clairement identifiée: dans ce cas, vous en méfier et surtout ne pas les colporter).

QUELQUES DONNEES SURES QUI COMMENCENT A ETRE CONNUES:

- Il y a ceux qui présentent des symptomes et ceux qui n'en présentent pas ( dits asymptomatiques): ils sont TOUS DEUX vecteurs de la maladie ...(même si les asymptomatiques ne le savent pas).

De ce fait: il est peu utile de tester tout le monde, car les asymptomatiques ne seront pas détectés avec les tests PCR (écouvillon dans le nez), mais continueront à transmettre le virus. Nota: les tests PCR sont efficaces à 70% : c'est à dire que si vous êtes positif, c'est sûr, mais si vous êtes constatés négatif, ça ne signifie pas que vous n'avez pas le virus. Donc il faudrait tester tout le monde tous les jours, ce qui est bien sûr infaisable....

- Seuls les tests sérologiques permettront de vérifier que vous avez des anticorps , donc que vous êtes "potentiellement" immunisés (on n'est pas sûr à l'heure actuelle). Or ces tests sont en cours de validation pour vérifier qu'ils sont bien efficaces (qu'ils détectent CE virus et pas d'autres ... et qu'ils le détectent à tous les coups).

- En conséquence, au moment du déconfinement:

1) c'est pourquoi les tests PCR ne seront appliqués que sur les personnes présentant des symptômes, afin de les dépister et de les mettre en confinement pour ne pas qu'elles en contaminent d'autres;

2) c'est aussi pourquoi il est prévu de "tracer" les gens que vous avez cotoyé, afin de bloquer les "clusters" (= foyers) de contamination et de trouver, surveiller et confiner ces personnes avant qu'elles ne contaminent leur entourage et les personnes qu'elles cotoyeront à leur tour ... ça s'appelle "casser la chaîne" . Nota: ces infos recueillis via les smartphones, sur volontariat (charger l'application) ne sont pas archivées - que qq jours - et ne font pas l'objet de traitement "personnels" (sauf pour l'objet ci-dessus).      Nota2: cela présentera un intérêt que si une majorité de personnes ont cette application ....

3) en effet, le plus grave serait que le déconfinement permette une reprise de circulation du virus, et impose un re-confinement !!!...

4) Les masques "grand public" sont une mesure complémentaire aux mesures de distanciation et autres "gestes barrières"; ils ne permettent que d'éviter de disperser le virus dont on serait éventuellement porteur (même comme asymptomatique) sur d'autres personnes de l'entourage.    Nota: pour voir si le masque est efficace: mettre une bougie allumée à 20 cm environ devant votre bouche et souffler à travers le masque: si la bougie s'éteint, le masque n'est pas efficace !!!... Nota2: ces masques ne retiennent le virus qu'à 70%, d'où les distances à respecter dans tous les cas - et le changement (lavage) fréquent; les masques pour les personnels soignant sont efficaces à 90%...

 

Un rappel des mesures à appliquer en cas de symptômes:

 

Quels symptômes ?

Les symptômes principaux sont la fièvre ou la sensation de fièvre et des signes de difficultés respiratoires (type toux ou essoufflement).; il peut aussi y avoir agueuzie (perte du goût ) voire de l'odorat ...

Que faire si vous avez un doute ?

La France est passée depuiis le 17mars au stade 3 de l’épidémie. Cela signifie que les médecins libéraux sont en première ligne pour soigner les patients. N’appelez pas le 15 – surchargé d’appels – et ne vous rendez pas à l’hôpital. Contactez votre médecin par téléphone, mais ne vous rendez pas directement chez lui sans avoir au préalable pris un rendez-vous. Si vous avez des symptômes - ci dessus - , appelez le 15

Comment se soigner ?

Selon le ministère de la Santé, "dans 85 % des cas, la maladie guérit avec du repos". Il n’existe pas de traitement spécifique, ni de vaccin contre le Covid-19. Dans un premier temps, les médecins prescrivent du paracétamol pour faire baisser la fièvre. Attention à ne pas dépasser 3 grammes par jour.

La prise d’anti-inflammatoires (Ibuprofène, cortisone…) pourrait être un facteur d’aggravation de l’infection. Si vous êtes déjà sous anti-inflammatoire ou en cas de doute, demandez conseil à votre médecin.

Si ça s’aggrave ?

À l’apparition des symptômes, prenez régulièrement votre température et informez votre médecin de son évolution. Si les signes s’aggravent, prenez contact avec le 15 pour une prise en charge éventuelle à l’hôpital.

Mais ne vous rendez pas de vous-même à l’hôpital.

Et pour les autres maladies ?

Si vous souffrez de pathologies chroniques et avez besoin d’une ordonnance pour votre traitement : ne prenez pas rendez-vous avec votre médecin. Les pharmacies sont dès aujourd’hui autorisées à renouveler les ordonnances renouvelables expirées, et ce, jusqu’au 31 mai.

Le décret, publié samedi, vous permet de ne pas aller chez votre médecin pour renouveler votre traitement si votre état est stable. Le but est de libérer les créneaux des médecins pour les malades ayant besoin d’une prise en charge rapide.

LA FICHE DE SANTE PUBLIQUE FRANCE, si je suis malade (en espérant que vous n'aurez pas à la mettre en oeuvre, mais les conseils sont bons dans tous les cas):

Fiche SPF 190320

 

DEPLACEMENTS:

Un dispositif de confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, jusqu'au 11 mai. Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d'être munis d'une attestation pour :

  • Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible ;
  • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés ;
  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé ;
  • Se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières ;
  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement.

L’attestation nécessaire pour circuler est disponible ci-dessous. Si vous ne pouvez pas l’imprimer, vous pouvez la reproduire sur papier libre, ou la générer sur votre smartphone (attestation numérique)

Les infractions à ces règles seront sanctionnées d’une amende de 135 euros.

Nouvelle Attestation-de-deplacement-derogatoire.pdf - 24 mars

Prenez soin de vous, et à bientôt,

Bernard U.