Comment évaluer mon capital mobilier pour mon assurance habitation ?

Les compagnies d’assurance ont besoin de connaitre la valeur approximative des biens mobiliers présents dans votre logement pour adapter les garanties de votre contrat d’assurance habitation.

Ainsi, elles peuvent déterminer le plafond d’indemnisation associé à la garantie vol et cambriolage et ajuster en fonction le montant de la prime d’assurance.

Souvent, les objets de valeurs, les bijoux et les biens professionnels font l’objet d’un calcul séparé, mais ils doivent aussi être estimés par vous-même.

Pourquoi il est important de bien estimer la valeur de ses biens

Il est important d’évaluer le plus précisément possible tous les biens conservés à l’intérieur du logement : en cas de sous-estimation, vous risquez de ne pas pouvoir obtenir une indemnisation optimale et en cas de surestimation, vous paierez une prime d’assurance trop élevée par rapport à la valeur des biens couverts.

En cas de sinistre, l’assureur ne pourra jamais vous indemniser au-delà de la valeur des biens mobiliers déclarée lors de la souscription du contrat multirisque habitation.

La bonne technique pour évaluer son capital mobilier

L’évaluation du patrimoine mobilier doit être faite avec minutie et méthodologie pour être la plus exacte et exhaustive possible.

Nous vous suggérons de vous organiser comme suit :

  • S’équiper d’un support-papier ou informatique pour lister tous les biens mobiliers présents dans le logement.

  • Dans chaque pièce, faire l’inventaire des meubles, des outils et instruments, des appareils électroménagers, des biens électroniques, des vêtements et de tous les accessoires de décoration.

  • Récupérer toutes les factures disponibles ou retrouver la date d’achat et le cout des biens dans vos relevés bancaires

  • Sur le support-papier ou informatique, faire correspondre à chaque élément son prix et sa date d’achat.

  • Appliquer le taux de vétusté de chaque équipement pour connaitre sa valeur réelle et les additionner ensemble pour obtenir une évaluation du capital mobilier présent dans le logement.

Le taux de vétusté dépend du type de bien : il est utilisé par les assureurs pour déterminer la valeur de remplacement d’un objet en fonction de son âge.

  • Pour les biens informatiques, le taux de vétusté annuel est de 30 %.

  • Pour les objets électroménagers domestiques, il est de 20 %.

  • Pour les meubles et les objets courants, il est de 10 %.

Nous vous recommandons de conserver cette liste détaillant les biens présents dans le logement et leur prix : elle vous sera utile en cas de sinistre.

Actualiser la valeur de son capital mobilier

Plus le mobilier et les objets sont conservés longtemps, plus leur valeur diminue.

À l’inverse, le renouvèlement d’équipements électroménagers ou l’achat de nouveaux objets peut faire augmenter la valeur totale de vos biens.

Afin de toujours avoir une assurance habitation qui correspond à votre situation, nous vous conseillons de vérifier et de mettre à jour la liste de votre patrimoine mobilier tous les deux à trois ans.

Articles du même auteur