Comment mon assureur m'aide si il y a un sinistre sur mon habitation ?

Les contrats multirisques habitation prennent en charge plusieurs types de sinistres : incendie, dégât des eaux, bris de glace, vol, vandalisme, cambriolage, aléas climatiques ou catastrophe naturelle.

En fonction de l’étendue des garanties souscrites, l’indemnisation de l’assureur peut varier.

Nous vous expliquons comment déclarer un sinistre à votre compagnie d’assurance et comment cette dernière vous aidera à y faire face.

Comment bien déclarer un sinistre dans son habitation ?

Les conditions générales du contrat d’assurance habitation précisent que l’assuré a pour obligation de déclarer tout évènement ou sinistre couvert par les garanties souscrites.

Cette déclaration est à la base de toute procédure de remboursement, quel que soit le type de sinistre subi.

Quel est le délai de déclaration d’un sinistre ?

Il est impératif d’avertir son assureur au plus vite lorsqu’un sinistre survient dans son logement et de respecter les délais, qui évoluent selon la nature du sinistre.

Une déclaration transmise trop tardivement pourrait entrainer le refus de prise en charge de l’assureur.

Pour un vol ou un cambriolage, l’occupant d’un logement doit porter plainte auprès de la police ou de la gendarmerie et informer son assureur dans les deux jours ouvrés suivant le constat.

Les assurés victimes d’un incendie, d’un dégât des eaux ou d’un bris de vitre disposent de cinq jours ouvrés pour réaliser la déclaration du sinistre.

Seules les catastrophes naturelles laissent plus de temps aux assurés : elles doivent être communiquées sous dix jours à compter de leur date de publication dans le Journal Officiel.

Quels documents fournir lors de la déclaration d’un sinistre ?

Vous pourrez trouver sur Internet un modèle de lettre de déclaration de sinistre habitation, sur lequel vous appuyer pour notifier le sinistre.

Pour faciliter la compréhension du sinistre et de ses conséquences par votre assureur, nous vous recommandons de lui transmettre toutes les informations à votre disposition : des photos montrant l’origine du sinistre et l’étendue de dégâts causés, une description textuelle de la situation avec un déroulé chronologique des évènements ainsi que des preuves d’achats (factures ou garanties) des objets et équipements endommagés.

Lorsque le sinistre est commis intentionnellement par des tiers (en cas de cambriolage ou de vandalisme, par exemple), vous devez joindre une copie de la plainte.

Si vous avez déclaré la présence d’un système d’alarme ou de sécurité à votre domicile, vous pouvez demander au constructeur une déclaration prouvant que ces équipements étaient en bon état de fonctionnement lors du sinistre.

Quelle indemnisation espérer de son assureur en cas de sinistre dans son habitation ?

Les compagnies d’assurance adressent les indemnisations dans les 30 à 90 jours suivant leur déclaration, selon les conditions générales et particulières du contrat.

Le dédommagement peut prendre trois formes différentes :

  • En gré à gré : seulement pour les sinistres modestes. L’assureur négocie l’indemnisation directement avec l’assuré, sans expertise ni facture.

  • La réparation en nature : l’assureur envoie des professionnels pour intervenir et remettre en état le logement.

  • L’indemnisation financière, correspondant au devis ou à la facture de l’entreprise réalisant les travaux de remise en état.

Articles du même auteur